Sommaire

Depuis quelques décennies, la quasi totalité des plafonds de nos maisons et de nos appartements est constituée de plaques de plâtre recouvertes de carton. Cette technique, empruntée aux techniques des bâtiments commerciaux et industriels, est simple à utiliser et bon marché. Elle reproduit parfaitement l’aspect des plafonds traditionnels enduits. Aujourd’hui, architectes et constructeurs vont plus loin en habillant ces plafonds d'éléments en aluminium. On vous dit tout.

Plafond aluminium : spécificités

Mille et une raisons peuvent conduire à installer un plafond suspendu (camouflage de tuyaux, rabaissement de la hauteur sous plafond, isolation phonique ou thermique, installation d’une climatisation, facilité de réparation…).

Le choix de l’aluminium est, quant à lui, limité à des considérations particulières en matière d’usage, de corrosion, de longévité ou de facilité d’entretien.

L’aluminium présente, en effet, des avantages intéressants :

  • Insensibilité à l’humidité intensive : cette caractéristique est décisive pour l’utilisation de l’aluminium dans les pièces de service, les cuisines, les salles d’eau, ou les buanderies. Elle trouve encore plus de justification pour habiller les plafonds de piscines intérieures, de jardins d’hiver, de serres d’agrément ou de locaux extérieurs, comme les préaux et les abris ouverts.
  • Bonne résistance mécanique : les surcharges importantes, provoquées par certaines applications (couches épaisses d’isolants thermiques et/ou phoniques, grilles de ventilation ou de climatisation...) imposent une grande rigidité d’ossature pour éviter les déformations du cadre. Le métal, échantillonné en conséquence, est bien adapté à ce type de contraintes.
  • Installation facile : les solutions « prêtes à poser » des industriels du secteur rendent la pose simple et rapide. La seule vraie difficulté réside dans le poids et l’encombrement des plaques de plâtre à élever à 2,50 mètres ou plus (± 28 kg pour une plaque standard de 240 X 120 cm).
  • Réduction significative du poids : il est bien connu qu’à tenue égale, l’aluminium est nettement plus léger que la plupart des matériaux conventionnels (acier, bois, béton, pâtre…). Cette qualité trouve toute son utilité dans certains travaux de rénovation sous supports déformables (poutres de bois ou d’acier). L'accès au plénum des sous-plafonds techniques est largement simplifié par la facilité de manipulation des lames ou des panneaux amovibles.
  • Grande diversité esthétique : qu'il s'agisse de panneaux, cassettes, lames, grilles ; de surfaces planes, courbes, cintrées, ondulantes, en relief ou en îlots ; de finitions brutes, polies, brossées, laquées mates, satinées ou brillantes, les plafonds en aluminium se prêtent à toutes les fantaisies architecturales.
  • Parfaite intégration des dispositifs d’éclairage moderne : la mauvaise réputation des faux-plafonds en plaques de polystyrène des décennies 1960 et 1970 a laissé des traces tenaces. Non seulement la qualité esthétique et le bon vieillissement des plafonds en aluminium sont exceptionnels, mais, contrairement à leurs prédécesseurs, ils peuvent recevoir, en toute sécurité et sans risque de déformation, l’ensemble de la panoplie des éclairages modernes intégrés (spots basse ou haute tension, panneaux lumineux...).
  • Entretien facile : l'aluminium étant inaltérable, l’aspect des surfaces visibles ou cachées conserve très longtemps l’éclat du neuf. Elles sont faciles à nettoyer à l’aide d’une éponge humide et lessivables sans risque de dégradation. Contrairement aux plaques de plâtre ou dérivées du bois, les dégâts des eaux provenant des étages supérieurs ne provoquent sur elles aucune dégradation, trace, ou défaut d’aspect de surface.

Plafond en aluminium : coûteux, mais une valeur sure

Le prix d’un plafond en aluminium standard est deux à trois fois plus élevé que celui d’un plafond en plaques de plâtre. Les plafonds en aluminium réalisés sur mesure ou prenant des formes particulières sont bien plus onéreux encore !

Leur très grande longévité, leur tenue exceptionnelle aux salissures et au vieillissement, mais surtout leur parfaite adaptation aux exigences stylistiques des maîtres d’ouvrage en font un produit-phare incontournable des architectures contemporaines et offrent une véritable plus-value aux immeubles.

Voici des indications de prix :

  • plafond aluminium démontable laqué, lames lisses de largeur 85 ou 130 mm, ossature invisible : entre 45 et 55 € TTC le m², y compris la pose et les finitions ;
  • plafond aluminium démontable laqué, grilles ou cassettes 600 X 600 mm, ossature apparente : entre 60 et 75 € TTC le m², y compris la pose et les finitions ;
  • plafond aluminium démontable ou fixe, lames, panneaux ou cassettes aux contours et reliefs originaux fabriqués à l’unité et éléments d’ossature sur mesure : entre 100 et 30 € TTC le m² (ou plus en fonction de la couche de finition).

Pour en savoir plus :

  • Il existe différents types de plafonds, parmi lesquels le plafond tendu. Description, avantages et prix dans notre zoom.
  • Pour l'habillage du plafond, on peut utiliser divers matériaux allant des plaques, dalles et panneaux aux lambris PVC, bois ou métalliques. Revue de détail.
  • La rénovation d'un plafond s'entreprend comme celle d'un mur. On vous dit tout.
Plafond

Plafond : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de plafond
  • Des conseils sur l'achat, la pose et les matériaux
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Habillage

Sommaire