Sommaire

Un faux-plafond suspendu est utile lorsqu'on souhaite abaisser la hauteur d'une pièce, mais aussi recréer une décoration, insérer des luminaires ou des équipements d'aération, de chauffage et de climatisation. Faux-plafond technique et faux-plafond démontable sont des variantes du faux-plafond suspendu, qui peut être réalisé dans des matériaux divers.

 

Avantages du faux-plafond suspendu

En neuf ou en rénovation, la création d'un faux-plafond suspendu répond à des besoins d'isolation, d'esthétique et de confort, voire de coût :

  • Isolation : en rénovation, il est bien souvent nécessaire d'améliorer l'isolation existante d'une pièce à vivre ou d'un logement entier. Le faux-plafond suspendu permet :
    • d'abaisser la hauteur d'une pièce pour réduire le volume à chauffer et/ou à rafraîchir, afin de limiter les consommations en énergie ;
    • de créer un espace inerte (plénum) entre le plafond existant et le faux-plafond, ce plénum pouvant judicieusement accueillir une quantité non négligeable d'isolant thermique, mais aussi phonique.
  • Esthétique : qu'il soit en plaques de plâtre (BA13 ou dalles techniques), en bois, en PVC, ou en aluminium, le faux-plafond suspendu autorise d'infinies combinaisons de matières, de structures et de coloris permettant de réaliser la décoration la plus aboutie, depuis la plus rustique (marbre, bois ou imitation bois) jusqu'à la plus moderne (acier brossé, noir brillant...). En outre, la pose d'un-faux plafond permet d'y encastrer des luminaires et éclairages à LED (diodes électroluminescentes), afin de créer l'ambiance de son choix.
  • Confort : en plus de l'isolation thermique, qui permet de conserver plus facilement la température souhaitée, l'isolation phonique du faux-plafond atténue aussi bien les bruits émanant de la pièce que ceux y pénétrant, pour davantage de confort des occupants, mais aussi du voisinage.
  • Coût : plutôt que de refaire entièrement la maçonnerie ancienne du plafond existant en y créant des saignées (à reboucher et à enduire) pour les passages des gaines électriques et techniques, la pose d'un faux-plafond suspendu permet en une seule opération à s'affranchir des travaux longs, pénibles et surtout salissants.

Soffite

Article

Lire l'article Ooreka

Caractéristiques des faux-plafonds suspendus

Quel que soit le matériau choisi pour créer un faux-plafond suspendu, la technique de pose est quasiment toujours la même :

  • Pose d'un réseau de suspentes verticales, dont le rôle est de suspendre le faux-plafond à la hauteur souhaitée par rapport au plafond existant. L'espace dégagé entre le plafond initial et le faux-plafond est le « plénum », dont la hauteur est déterminée par la longueur des suspentes. Les suspentes sont réglables, ce qui permet de créer un faux-plafond parfaitement horizontal, ou un faux-plafond incliné, à plusieurs niveaux, et même articulé.
  • Installation sur les suspentes de l'ossature métallique (rails et profilés porteurs) constituant le treillis sur lequel sera ensuite fixé le faux-plafond suspendu.
  • Installation du faux-plafond lui-même, qui sera fixé sur le treillis métallique accroché aux suspentes. Le faux-plafond étant généralement constitué de :
    • Dalles et panneaux, généralement réalisés à base de plâtre, notamment dans le cas des faux-plafonds démontables, où chaque dalle ou panneau est juste posé sur l'ossature, afin de pouvoir être retiré à la demande pour accéder au plénum sans démontage.
    • Dalles, panneaux et lames en PVC, bois, BA13, ou aluminium, qui sont généralement clipsés ou assemblés entre eux avant d'être vissés sur l'ossature métallique.
Lire l'article Ooreka

Achat et pose d'un faux-plafond suspendu

Plus courant que le faux-plafond technique démontable, le faux-plafond suspendu est parfaitement accessible aux particuliers souhaitant rénover leur intérieur à moindre coût.

Les habillages de faux-plafonds suspendus se trouvent très facilement lorsqu'il s'agit de PVC, puisqu'ils sont vendus dans presque tous les magasins d'aménagement de la maison, dans les grandes enseignes de bricolage, et même chez les soliers moquettistes, en plus des nombreuses boutiques en ligne de l'internet.

Mis à part la frisette ou lambris, pour le faux-plafond en bois plus précieux, tout comme pour le faux plafond en aluminium, il vaut mieux les chercher chez un marchand de matériaux et sur internet, où le choix sera plus important qu'en magasin.

Un faux-plafond suspendu revient à moins de 15 €/m² hors pose : de 6 € à 10 € environ pour de la plaque de plâtre ou du BA13, jusqu'à 15 € environ pour du PVC, et même un peu plus pour de l'aluminium.

Lire l'article Ooreka
Plafond

Plafond : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de plafond
  • Des conseils sur l'achat, la pose et les matériaux
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Types de plafond

Sommaire

Comparatif des types de plafond

Les types de plafond

Plafond incliné

Plafond rampant

Plafond autoportant

Plafond autoportant

Divers

Voir 1 article de plus