Sommaire

Un plafond abîmé, et c'est toute la pièce qui en pâtit esthétiquement. Idéal pour dissimuler les défauts, mais aussi améliorer l'isolation thermique et acoustique, le plafond autoportant est aussi plus facile et plus rapide à installer qu'un faux plafond fixé à des suspentes.

Caractéristiques du plafond autoportant

Principe

Moins connu que le plafond tendu ou que le plafond suspendu, le plafond autoportant est monté de mur en mur, sans suspentes (les points d’accrochage qui soutiennent et relient une ossature à un plafond). Son principe est relativement simple : des rails sont fixés sur deux murs en vis-à-vis de la pièce, puis des montants y sont emboîtés et fixés. Il ne reste plus ensuite qu'à visser les plaques de plâtre.

Atouts

Le plafond autoportant est idéal en rénovation lorsque la structure du plafond, abîmée ou peu solide, ne permet pas d'y fixer des suspentes. Le plafond autoportant est également adapté lorsqu’un plancher chauffant est installé à l’étage supérieur, car il ne risque pas de percer les tubes.

La pose est rapide et permet d'incorporer facilement un isolant (thermique et/ou acoustique) dans le plénum, l'espace situé entre le plafond existant et le plafond autoportant. Il permet également de créer un espace technique pour faire passer des gaines d’aération et des câbles électriques.

Attention, en matière d'isolation acoustique, le plafond autoportant ne préserve pas des transmissions sonores latérales, puisque les bruits peuvent passer par les cloisons et les murs porteurs.

La pose d'un plafond autoportant

Étapes à suivre

  1. Commencez par mesurer la distance entre les deux cloisons en vis-à-vis : cette dernière déterminera les montants et les rails à utiliser. Tous deux doivent être de mêmes dimensions (voir ci-dessous).
  2. Fixez les rails sur les deux murs en vis-à-vis, tous les 60 cm, en commençant à 1 cm du plafond existant. La fixation du rail se fait dans son tiers supérieur, avec une fixation adaptée. Vérifiez que les rails sont bien posés à l’horizontale à l’aide d’un niveau.
  3. Vissez les montants du plafond, à chaque extrémité, dans les ailes des rails périphériques.
  4. Une fois tous les montants vissés, placez l'isolant entre ces derniers.
  5. Fixez les plaques de placo perpendiculairement aux montants.
Lire l'article Ooreka

Dimensions des rails et des montants

De 2 m à 2,50 m de distance : montants et rails M48-35.

De 2,55 m à 3 m de distance : montants et rails M70-35.

De 3,05 m à 3,50 m de distance : montants et rails M90-35.

De 3,55 m à 4,40 m de distance : montants et rails M100-50.

Prix et points de vente

Vous trouverez les matériaux pour réaliser un plafond autoportant dans les magasins de bricolage et sur Internet. Comptez entre 1 200 et 2 000 € pour une pièce d'environ 20 m².

Et comptez entre 30 et 50 € le m² en moyenne pour la pose par un professionnel.

Plafond

Plafond : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les différents types de plafond
  • Des conseils sur l'achat, la pose et les matériaux
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Types de plafond

Sommaire

Comparatif des types de plafond

Les types de plafond

Plafond incliné

Plafond rampant

Plafond autoportant

Plafond autoportant

Divers

Voir 1 article de plus