quel est l'écart maxi entre entrait de fermette industriel et plafond BA13 ?

Question détaillée

Question posée le 28/10/2016 par Thomas

Bonjour,

rénovant une bâtisse ancienne, je dois refaire le toit avec solution de fermette industrielles espacées de 60cm en combles perdus, et fixer sous les entraits des fermettes, un plafond en plaques de platres BA13 fixé sur suspentes.

Un isolant (2 x 200mm) sera posé sur le plafond BA13.

Mais les entraits reposeront sur le haut des murs porteurs situé à 3,60m et mon plafond sera situé à 2,50m depuis le sol.

J'aurais donc une hauteur d'environ 1,10m entre l'entrait et le plafond.

Cela pose-t'il un problème vis à vis des normes en vigueur à ce jour ou des contraintes ?

Merci beaucoup.

NB : je remercie les experts pour la qualité des articles disponibles dans votre site.

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 01/11/2016 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour, le vide entre plafond et le dessous des extraits de fermettes est conséquent pour assurer une pérennité du plafond dans les années.
Un vide entre plafond de 30 cm est un grand maximum en habitation. Dans le cas de plafond avec un vide important celui ci est réalisé en plafond dalle et non en BA 13.
Pour utiliser des devis plaques BA13, il faut réaliser un faux plancher entraxe 0.60m maximum reposant sur une structure poutre et solives contre murs.

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

4 commentaires

Commentaire posté le 04/11/2016 par Anonyme

Bonjour,
un grand merci pour cette réponse utile.
En fait, il me faut trouver une solution pour réduire le coût de transformation des combles. Donc ajouter une dalle entre l'entrait et le plafond BA13 risque d'augmenter ce coût de réalisation.

Vu que j'ai du temps devant moi, je pense redescendre la hauteur du mur porteur des fermettes de 3,60m à 3,10m, tout en remontant ma hauteur de plafond à 2,55m-2,60mm ; il ne me restera plus que 40 à 50cm de plafond.

Cette solution et l'écart résultant entre plafond et entrait, vous semblerait-elle judicieuse pour éviter la mise en œuvre de toute dalle intermédiaire ?

Merci

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 04/11/2016 par

Cet écart parait plus raisonnable et permettrait d'utiliser des tiges filetés en support ossature plafond. Il serait souhaitable de prévoir des fixations rapprochées tous les 0.60m maxi.
Bien penser à remonter l'isolation jusqu'à l'arase des murs pignons pour une bonne continuité de l'isolation compte tenu que votre isolation sera soufflée entre les fermettes retenues en sous face par un frein vapeur respirant type INTELIO de chez PROCLIMA.( Voir site pour mise en oeuvre.
Ne pas négliger l'étanchéité à l'air en toiture et en murs.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 05/11/2016 par Anonyme

Parfait.
Merci pour vos conseils très utiles.
Bien vu pour la continuité de l'isolation verticale.
Je vais faire procéder à l'étude de mise en oeuvre de cette solution, accompagnée de la pose de l'isolant + pare-vapeur et étanchéité à l'air.
Merci pour tous vos conseils et peut-être à bientôt.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 05/11/2016 par

N'hésitez pas nous sommes là pour vous répondre.

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !